senourrirmarieeisenmannnom110
Co-fondatrice
« Manger, c'est essentiel. Et savoir produire nos aliments, c'est essentiel aussi, mais c'est quelque chose qu'on a perdu en deux générations. On veut redonner ça aux gens. »
Elle fait VolteFace en développant l’agriculture urbaine. En équipe avec son conjoint, qu’elle a d’ailleurs rencontré dans un jardin communautaire, elle met sur pied des projets qui prônent une culture de la nourriture urbaine productive, innovante et humaine, comme la création d’un jardin à l’Assemblée nationale.
senourrirfrancoiscroteaunom210
Arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie - Montréal
Maire
« Quand on emménage du beau en ville, les gens respectent davantage que si c’est de la mauvaise herbe. »
Il fait VolteFace avec des solutions urbaines novatrices. Apaisement de la circulation, lutte aux îlots de chaleur, piétonisation de rues, mesures pour favoriser l’agriculture urbaine, il est le premier à autoriser la réintroduction des poules en ville. Il parle même d’avoir des chèvres dans les parcs pour remplacer les tondeuses à gazon!
senourriryaronmilgromnom310
Local Mission Market - San Francisco
Propriétaire
« Quand tu ressens une connexion avec les producteurs, je pense que tu prends autrement soin de ce que tu manges. Si tu as pris juste une bouchée d’un fruit, tu ne le jettes pas. Tu fais plus attention. »
Il fait VolteFace en créant un marché qui s’approvisionne localement et où TOUT est fait maison. Son objectif : pouvoir visiter tous les producteurs avec qui il collabore en une journée à partir de San Francisco. Et il l’a fait. Père de famille, il sait maintenant quoi répondre à ses enfants quand ils lui demandent : «Papa, ça vient d’où ce que je mange ?»
senourrirerikandrusnom410
Vergennes - Vermont
Agriculteur et instigateur du Vermont Sail Freight Project
« Notre but, comme organisation, c’est de montrer ce que l’on peut faire avec des technologies simples. C’est comme une espèce de manifestation. Et c’est un rêve, peut-être, mais c’est un rêve qui attire beaucoup de gens! »
Il fait VolteFace en cultivant du riz... au Vermont. Il possède aussi un troupeau de bœufs et fait pousser quelques fruits et légumes pour sa propre consommation. Ancien charpentier, il a conçu un voilier carboneutre pour livrer des denrées du Vermont jusqu'au port de New York. Son but : éliminer l’utilisation de carburant pour le transport de nourriture et créer une relation personnelle entre les consommateurs et la rivière.