samusermarieplourdenom1010
District Mile End - Montréal
Conseillère d’arrondissement
« Le projet du Marché des Possibles, c’est pas un projet politique, c’est pas un projet personnel, même si j’ai mis beaucoup de moi dedans. C’est un projet de société. »
Elle fait VolteFace en menant des projets de front au sein de son district afin de raviver l’esprit de communauté et de permettre aux citoyens de se réapproprier l’espace. Ça fait changement de Loft Story, mettons, une des émissions qu’elle a animées avant de se lancer en politique. On peut donc dire que Marie Plourde a aussi fait VolteFace dans sa carrière.
samuserjeromegladnom1110
Instigateur
« Pour agir, on n’est pas obligés d’attendre une décision gouvernementale avec du gros financement […], on peut juste occuper les lieux et fédérer quelque chose pour y créer une étincelle. »
Il fait VolteFace en favorisant les initiatives locales qui font émerger la conscience citoyenne et qui redonnent un côté humain et spontané à la ville. De la France au Canada en passant par la Suisse, ses études en architecture l’ont mené à s’intéresser aux nouveaux processus d’aménagement urbain, processus qu’il souhaite non pas éphémères, mais plutôt durables.
samusermathieupontbriandnom1210
La Grosse Lanterne - Béthanie
Co-fondateur
« La Grosse Lanterne, c’est un festival en forêt qui met de l’avant les produits locaux, la bonne musique, la nature. »
Il fait VolteFace en créant un festival de musique ami de l’environnement, qui se tient en pleine forêt québécoise. Engagé de A à Z à faire de son événement un événement vert, il va jusqu’à fabriquer lui-même des banderoles lumineuses avec des boîtes de conserve et des lumières D.E.L. Bref, Mathieu est un bel exemple de « Fais-le toi-même » à mettre sur Pinterest.
samusercatherinevilleneuvenom1310
Responsable Festivals et événements verts de l’Estrie
« Une personne, lors d’un événement, va générer jusqu’à trois fois plus de déchets que dans son quotidien, donc c’est vraiment important de s’en préoccuper. »
Elle fait VolteFace en accompagnant les organisateurs d’événements dans une démarche de développement durable. Avec les équipes vertes qu’elle déploie sur le terrain, elle s’assure que les festivals et événements de sa région soient davantage écoresponsables.
samuseranniefabricantnom1410
Organisatrice
« De connecter, de perdre ses inhibitions, de s’amuser sans alcool et sans drogue, c’est ça donner le pouvoir aux gens de se divertir. »
Elle fait VolteFace en rapatriant le concept londonien des Morning Gloryville à New York. Grâce à elle, les habitants de sa ville peuvent maintenant aller danser et s’éclater lors des raves matinaux qu’elle organise. Il n’y a pas de doute, l’initiative d’Annie est bien plus efficace que n’importe quel réveille-matin.
samusertashablanknom1510
Disc Jockey
« Normalement, on sort vers minuit, les DJ arrivent vers 1 ou 2h du matin, tout le monde boit beaucoup. C’est un modèle qui détruit les lendemains ! C’est donc important d’avoir des opportunités alternatives pour aller danser. »
Elle fait VolteFace en faisant danser les gens le matin au son de ses beats physio-tonic ! Il lui arrive aussi de jouer ses sets pour des séances de yoga deep-house. Tasha se décrit comme une DJ au service de la danse, qui est selon elle le meilleur moyen de vivre le moment présent, ici et maintenant.
samuserdominiquethibaultnom1610
Disc Jockey
« On peut être surpris et avoir certains jugements en arrivant, mais quand on se met à rencontrer l’être humain en arrière du costume, de l’habillement, on se rend compte finalement que c’est des gens supers intéressants. »
Elle fait VolteFace parce que c’est une fille qui sait se divertir et divertir autrement. Elle a joué ses DJ sets à Londres, au Luxembourg, à Paris et à Montréal, d’où elle est originaire. Des fois, comme ça, il lui arrive aussi d’enflammer le désert de Burning Man avec sa musique.
samuserantoinequirioncouturenom1710
Midnight Poutine - Burning Man
Bénévole
« Ici, le spectateur devient le programmateur. Il n’y a aucune censure. Tous les projets les plus fous sont possibles, ici. »
Il fait VolteFace parce qu’il ne se contente pas de manger de la poutine à Montréal. Non. Antoine, qui est aussi VJ dans la vie, partage bénévolement notre recette typiquement québécoise dans le milieu du désert du Nevada pour la faire goûter aux festivaliers de Burning Man. Le nouveau snack parfait après avoir dansé dans le sable.