martin-toutankhamon-amiot
martin-toutankhamon-amiot
Concepteur, réalisateur et scénariste
« C’est un Jésus du pignon fixe et un prophète du cyclisme. » - Épisode Se déplacer autrement
Natif de Pointe-aux-Trembles, Martin est le p’tit tannant qui se faisait aller le clapet jusqu’à ce que son enseignant lui lance craies et effaces en 4e année du primaire. Malgré tout, il a poursuivi ses études jusqu’au cégep, d’abord en aéronautique pour finalement bifurquer vers les arts et le design graphique. Mordu de cinéma, David Fincher (The Social Network), Jacques Tati (Mon oncle) et Daniel Wolfe (Somesuch) sont ses réalisateurs de prédilection, le premier pour sa précision chirurgicale, le deuxième pour ses scènes comiques et oniriques et le troisième pour sa direction artistique. Aussi passionné par l’histoire, Martin fait quotidiennement référence à la Deuxième Guerre mondiale.

Puisque son emploi au cégep, qui consistait à vider les bacs de récupération, ne l’occupait pas à plein temps, Martin s’est impliqué dans plusieurs projets vidéo en parallèle. Certains ont fait leur marque sur le web avant même l’ère des médias sociaux, dont les clips humoristiques créés pour le Groupe Idiot Fortier. En 2010, il a rejoint les rangs du Studio Ombres & Lumières en tant que directeur artistique. Parmi ses réalisations : le court-métrage I BIKE – Le film, qui a connu un succès international.

VolteFace, c’est pour lui la découverte de gens qui ont fait le choix de vivre autrement, ou du moins, qui essaient de le faire.
En savoir plus
Retour
olivier-tudor-donati
olivier-tudor-donati
Concepteur, scénariste et assistant à la réalisation
« Le bas du Fleuve, c’est beau comme la Suède.» - Épisode Se connecter autrement
D’origines suisses-italiennes obscures et lointaines, Olivier est le deuxième d’une famille de trois garçons. Né à Montréal, il a vécu en banlieue parisienne pendant un an. De retour dans la métropole, il a eu une enfance heureuse jusqu’à se faire totemisé «Chamois pacifique» dans les Scouts et à être nommé l’allier jouant avec le plus de régularité au sein de l’équipe de hockey les Pumpkins du Plateau. Quand il n’est pas sur Wikipedia à lire sur Henri VIII, le Tudor en lui aime bien jouer sur l’ordinateur. Depuis 2011, il cumule d’ailleurs un humiliant total de 602 heures au jeu Empire : Total War.

Débutant sur le marché du travail comme pseudo spécialiste des matériaux dans une quincaillerie, Olivier a rapidement troqué le marteau pour la caméra. Il a fait partie de différents regroupements de vidéastes, dont le Groupe Idiot Fortier. Bachelier en communication, profil télévision, il se dédie désormais à l’écriture, à la réalisation et au montage. Il est partenaire du Studio Ombres et Lumières.

VolteFace, c’est pour lui une campagne de marketing avec de belles images et de beaux messages pour faire valoir des modes de vie qui n’ont pas l’habitude d’être sexy.
En savoir plus
Retour
philippe-le-cinquieme-beatle-bellemare
philippe-le-cinquieme-beatle-bellemare
Concepteur, directeur de la photographie et réalisateur en postproduction
« Le plus gros party au monde au milieu du désert, ça veut dire un lendemain de veille difficile et beaucoup de sable à aspirer.» - Épisode S’éclater autrement
Depuis son jeune âge, Philippe vit comme un nomade dans la grande région métropolitaine. Il a maintenant 25 déménagements à son actif. Quatrième enfant d’une famille de cinq, il s’est déjà amusé à déchirer les pages de livres de bibliothèque pour concevoir un jeu de société. En 1999, le film American Beauty lui confirme qu’il veut faire carrière en cinéma. Guitariste à ses heures, notamment dans le groupe Polar Eyes, Philippe a déjà trippé sur Ace of Base, se passionne pour les Beatles et s’intéresse à la philosophie.

Parce qu’il n’en avait pas assez de déménager lui-même, Philippe a aussi travaillé à déménager les autres. Ce qui a sans doute développé son côté polyvalent et sa grande capacité d’adaptation. Passant du rôle de directeur photo à celui de réalisateur et de monteur, Philippe a collaboré à plusieurs projets, dont le court-métrage I BIKE – Le film, co-réalisé avec Martin Amiot. Le Studio Ombres & lumières, dont il est partenaire, est maintenant sa maison professionnelle.

VolteFace, c'est pour lui un porte-voix pour les personnes qui ont à cœur la conservation de l'environnement.
En savoir plus
Retour